Menu Pages
Twitter
Menu Catégories

Publié par le 11 10 2012 dans Société | 1 commentaire

Pourquoi les empires finissent tous par tomber…

  Épargnons-nous la longue liste de chutes d’empires que les générations dont nous sommes issus ont eu à subir… Une constante cependant : lorsqu’un petit groupe, soit à la tête du pouvoir religieux, soit à la tête du pouvoir politique, militaire ou – pire encore – des trois entités, parvient à se coopter de manière suffisamment hermétique pour capter l’essentiel des ressources de l’ensemble, la fin est proche. La cause de la mise à bas de l’équilibre d’une telle société est soit endogène – révolte, coup d’état – ou exogène – conquête, épidémie, bouleversement climatique. Par contre, les entités pérennes, et certaines sont parvenues à se maintenir jusqu’à ce jour malgré l’usure du temps, tirent leur solidité d’une structure souple, pragmatique et épargnée de la composante hiérarchique qui caractérise l’organisation d’un empire, basée sur un déséquilibre. Examinons quelques uns de leurs atouts : Leur organisation politique et historique est lignagère (tous les membres de la communauté sont issus d’un ancêtre commun) ce qui atténue, en l’absence évidente de légitimité,...

...lire plus loin

Publié par le 25 09 2012 dans Société | 0 commentaire

Petit aller-retour sur le pseudo bug d’un grand réseau social

  Je profite de l’occasion offerte par l’excellent billet de @stephtara au sujet du supposé bug d’un réseau social massif pour y rebondir. Preuves, contre-vérités, démentis, affirmations péremptoires, tout aura été dit et surtout son contraire au sujet de ce non-événement. Car le problème n’est pas là. Ce réseau se cherche, les utilisateurs tentent de le suivre, cahin-caha, et les politiques commencent à s’en mêler. Le réseau avance, revient en arrière, change encore de chemin (la direction pour lui est par contre assez claire, j’y reviendrai) retire, alloue, redonne, reprend, stocke, efface, mémorise et égrène encore tout un tas de conditions aussi mouvantes que vaseuses. En générant surtout de la méfiance. Posons les fondamentaux : le réseau veut et doit faire de l’argent, rendre compte désormais à des actionnaires et se poser en acteur incontournable d’un marché naissant. Il y a des précédents avec, par exemple – malheureusement car il y en a d’autres – le monopole Rockefeller qui s’est adjugé en son temps la quasi totalité du marché...

...lire plus loin