Menu Pages
Twitter
Menu Catégories

Publié par le 19 03 2013 dans Médias sociaux | 0 commentaire

Les réseaux sociaux, un élevage de lapins?

Les réseaux sociaux, un élevage de lapins?

  Pâques est de retour. Et tout devient pascal : l’agneau, le théorème et, enfin, le lapin. Fondant et chocolaté certes, mais tout ce qu’il y a de plus industriel quand même. Et ceci m’amène à un parallèle avec les réseaux sociaux. Car force est de constater que le grand drame des nouveau médias, c’est bien l’approche industrielle avec laquelle certains s’en saisissent. Même en y allant piano.   Un réseau social n’a rien, mais vraiment rien à voir avec la cuniculiculture. Même chocolatière. Même pascale. Même pas mal. Sur un réseau, vous avez affaire à un individu. D’abord et avant tout. La communauté intervient après et bien plus tard. L’individu en a assez d’être traité en masse, corvéable et crowdsourçable à merci. Et je peux vous annoncer sans risque que les grands réseaux tels que nous les avons connus et que nous avons contribué à voir émerger vont disparaitre. L’humeur du temps est au sur-mesure, au soin individuel, à l’attention amoureuse. Oui, c’est le printemps, cui-cuis-bourgeons etc. Mais tout...

...lire plus loin

Publié par le 25 01 2013 dans Technologie | 4 commentaire(s)

La victoire du point de bascule?

  Depuis quelques années, nous assistons et participons à l’émergence des réseaux sociaux. Vilipendés, encensés, ces derniers font l’objet de toutes les attentions. Nouvel Eldorado pour les marketeux, porte-voix pour les activistes de tous poils, dont votre serviteur, ces outils sociaux sont devenus incontournables. Et ça balance de partout. Pensé par des subversifs pour être subversif, l’internet retourne cul-par-dessus-tête toutes les hiérarchies. C’est que cet ancien modèle ne tient plus dès que chacun reconnaît les compétences de l’autre et entame une démarche de partage plutôt qu’une démarche d’asservissement. L’âge de masse est terminé. Chacun peut s’informer seul. L’ère du broadcast est terminée, les canaux sont désormais diffus et multiples. Pour les marketeux, l’ère du respect et de l’écoute va commencer. Chaque « cible » pouvant désormais faire entendre sa voix. Ceux qui tentent encore d’instrumentaliser un réseau – d’une façon ou d’une autre – un jour s’en mordent les doigts. Dès lors comment appréhender cette nouvelle donne en mettant de côté la notion de contrôle centralisé, résultante de toute hiérarchie ? La...

...lire plus loin